......***** Partie o1...« Fairytale »......




...
...

Partie o1
Broken

Genre : AU, Guimauve, Angst, MPreg
Couple : Bushido/Bill


La relation entre Bill et son copain avait commencé à dégénérer au moment même où celui-ci avait décidé de le tromper avec une fille. L'androgyne l'avait tout de suite senti, ce changement qui signifiait le début du déclin, de la fin ; il rentre tard, il ne téléphone plus, il ne laisse plus de mots doux, il m'ignore, il ne me touche plus, ou trop.

Au fur et à mesure que son homme s'éloignait de lui, Bill avait fait de même, il s'était lui aussi tourné vers l'extérieur dans l'espoir de trouver quelqu'un d'autre, quelqu'un qui l'aimerait, et ce, même si c'était en secret. Il n'était resté avec Kaleth que par habitude se disait-il au début, mais un an après le début du déclin, Bill comprit que c'était plus par peur que par autre chose.

L'homme était devenu violent au bout d'un temps et Bill redoutait de plus en plus les heures tardives, celles où il rentrait. Cette fois-là, c'était un simple bout de papier qui avait déclenché sa colère ...

...

Une sonnerie, un sanglot étouffé.
Bill était roulé en boule dans un coin de la pièce, son visage tuméfié le faisant terriblement souffrir.

Deux sonneries, il couvrit doucement sa bouche d'une de ses mains pour faire le moins de bruit possible.

« S'il te plaît, s'il te plaît ... » Chuchota-t-il dans l'appareil alors qu'une troisième sonnerie se faisait entendre.
« Allô ? »
« A-anis ? »
« Bill ? »


La voix qui semblait endormie au début s'était comme soudainement réveillée.

« I-il ... Il a recommencé A-anis ... » Sanglota-t-il doucement contre sa main. « Je ... J'ai mal Anis, j'ai mal ... »

L'homme à l'autre bout du fil ne lui répond pas tout de suite, Bill pu entendre du remue-ménage avant que la voix chaude et nerveuse du rappeur ne lui parvienne à l'oreille.

« Je viens te chercher tout de suite. »
« M-mais ... »
« Non, Bill. Je viens te chercher. Prépare tes affaires, je suis là dans un quart d'heure. »
« D-d'accord. »


Un petit silence plana alors que l'androgyne essuyait ses larmes.

« Bill. »
« Oui ... »
Souffla-t-il en frottant doucement le bandage entourant son bras droit.
« Je t'aime. Tout va bien se passer, je vais te sortir de là. »

Bill hocha de la tête, laissant de nouvelles larmes couler le long de ses joues.

« Je t'aime aussi. Viens vite. »

Sa voix mourut sur ses derniers mots alors que sa gorge se serrait convulsivement, il allait encore pleurer.

« Je vais faire le plus vite possible. Prends tout ce dont tu as besoin, je ne sais pas quand on pourra récupérer le reste de tes affaires. »
« Oui. »
« À tout de suite. »
« À-à tout de suite ... »


La ligne fut coupée et Bill resta quelques secondes de plus au sol avant de se relever, évitant pertinemment son reflet dans le miroir du couloir. Il ouvrit doucement la porte de la chambre et le silence y régnant lui donna la nausée, mais il l'ignora et attrapa rapidement un sac qu'il remplit de quelques vêtements et son nécessaire de toilette avant d'enfiler ses chaussures et attraper sa veste. Anis allait arriver. Anis allait venir le chercher. Anis allait ...

La sonnerie de la porte d'entrée le sortit de ses pensées et il se rendit à la porte d'entrée aussi vite que son corps meurtri le lui permit. Il jeta un ½il à travers le judas pour être bien sûr que ce soit la personne qu'il attendait avant d'ouvrir légèrement la porte, laissant juste assez de place à Anis pour qu'il passe. Le rappeur referma la porte derrière lui et dès que ses yeux se posèrent sur le visage de Bill, la rage s'empara de son corps. Il serra les poings et exhala une longue fois alors que de nouvelles larmes chaudes et salées coulaient le long des joues du jeune androgyne qui n'osait pas s'approcher de lui.

Anis se promit de régler cette affaire plus tard, sa priorité, à cet instant, était de réconforter Bill et de le mettre en sécurité. C'était la seule dont il devait se soucier. Ses grands bras forts attirèrent Bill tout contre lui, l'un deux reposant ensuite sur sa taille alors que la main de l'autre caressait tendrement les cheveux noirs de jais du chanteur qui sanglotait à nouveau.

« Je suis là. » Dit-il simplement. « Je suis là ... »

Il descendit sa main dans la nuque du jeune homme et lui releva la tête, posant son front contre le sien avant d'embrasser délicatement ses lèvres, caressant sa pommette gonflée d'un geste amoureux.

« Où est ton sac ? »
« Dans la chambre ... »


Anis hocha de la tête et se dirigea vers la pièce en question. Tellement de fois, il était venu secrètement dans cette maison réconforter le bel androgyne. Il aurait dû le savoir, il aurait dû faire quelque chose avant, s'y prendre mieux. Il aurait dû savoir que Bill n'allait plus tenir très longtemps. À présent, la relation qu'ils avaient tellement chérie et cachée allait être révélée au grand jour et ça lui faisait un peu peur, mais la peur n'était qu'un sentiment moindre. Il devait sortir Bill de là au plus vite.

Il attrapa le sac et la veste qui gisaient sur le lit défait et rejoignit Bill dans l'entrée.

« Allons-y. » Dit-il après l'avoir aidé à enfiler sa veste et une grosse écharpe qu'il enroula autour de son visage pour cacher les dégâts.

Bill hocha de la tête et ouvrit la porte d'entrée d'un geste lent, laissant à peine entrevoir sa douleur alors qu'Anis le suivait de près, peu enclin à se séparer à nouveau de l'homme qu'il aimait. Ils se dirigèrent vers la voiture du rappeur et s'installèrent rapidement à l'intérieur. Anis enclencha le verrouillage automatique et démarra sur les chapeaux de roues, une des petites mains trop fines de Bill se posant automatiquement sur cuisse.

...

La nuit était tombée et Bill était toujours dans le même état. Un médecin était passé à la villa et s'était occupé de lui et quoique son état physique semblait s'améliorer lentement, un mutisme dérangeant l'habitait. C'est ce qui choqua le plus le rappeur, ce qui le força à lui poser la question qu'il lui posait à chaque fois. Sauf que cette fois-ci, il se promit que c'était bel et bien la dernière fois.

« Alors ? »

Bill avait déjà compris. Il n'avait jamais été question de parler beaucoup pour ne rien dire entre eux, tout passait généralement par le regard et quand l'androgyne déglutit et baissa les yeux, le c½ur d'Anis rata un battement.

« Il ... Il avait déjà passé une mauvaise journée. Je l'ai vu sur son visage dès qu'il est entré, m-mais ... il avait cette enveloppe dans les mains et ... je n'ai pas compris. Je t'assure, je ... D'abord, je me suis demandé pourquoi le coup était parti e-et puis il m'a jeté l'enveloppe à la figure en me demandant quand est-ce que je comptais le lui dire. »

Anis fronça les sourcils.

« De quoi est-ce que tu parles ? »

Bill s'enroula dans ses bras avant de remonter ses jambes contre son torse.

« Je ... Tu ... »

Il se mordit la lèvre inférieure et souffla doucement avant de plonger son regard fatigué et apeuré dans celui du rappeur.

« J'ai été malade ces dernières semaines. »

Anis hocha une fois de la tête. Ça, il le savait déjà. Il lui était parfois arrivé de forcer Bill à manger le matin tellement il se sentait mal.

« J'ai été voir le médecin et ... »

Le c½ur du rappeur se serra. Est-ce que Bill était gravement malade ? Est-ce que ... Non, il ne serait pas dans cet état si c'était le cas. Il accorda à nouveau toute son attention au jeune homme aussi à ses côtés.

« Je t'en avais déjà parler une fois, tu sais ... ce pour quoi je voulais qu'on utilise toujours un préservatif ... »

Anis fut soudain extrêmement sérieux. Est-ce que ...

« Je ... Ca fait longtemps que lui et moi n'avons pas ... Alors ça ne peut être que toi, je ... Le ... Le préservatif a craqué et ... maintenant, je ... »

De nouvelles larmes coulaient sur ses joues et dans son état de choc, la seule pensée cohérente qui traversa l'esprit du rappeur fut d'attraper Bill et de le serrer contre son torse.

« Je ... J-je ... » Sanglota-t-il de façon incohérente, et Anis comprit, et il resserra son étreinte tout autour de lui. « Ce n'est pas de ma faute ... »
« Je sais ... »


Anis s'étonna lui-même d'être encore capable de parler.

« Et ... Combien de temps ? »
« Deux mois et demi ... »


Bill se laissa aller contre lui et quand Anis posa une main sur son ventre plat, il frissonna.

« D'accord ... » Souffla-t-il. « On s'occupera de ça aussi ... »


Écriture : 24 Mars 2O1O
Publication : o6 Octobre 2O1O

...
...
Bael ® _____
...
...

Tags : Fairytale - Bael ®

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.104.202) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Forgive-Me-Os

    01/11/2010

    Pauvre Bill éè

    Buuuuh Mais Anis le sauveur est toujours la x)
    Bref!

    Bon "heureusement", le bébé est pas de l'autre connard, ci déjà ca *jeje*

    Je vais lire la suite (:

  • Billsaw

    17/10/2010

    j'ai pas encore lu la suite
    j'espere le faire bientot
    hate de voir ce que bushido compte faire dans cette situation delicate

  • Billsaw

    17/10/2010

    j'aime beaucoup ce debut
    il est sublime

  • soop-fiction-TH

    14/10/2010

    Je crois que je viens de comprendre pourquoi Envy et toi collaboriez. =)

    Vous avez visiblement les mêmes convictions sur le fait de répondre aux personnes qui vous laissent un commentaire.

    Bonne soirée

    Soop'

  • britney

    11/10/2010

    j'adore merci d'écrire parce que tu me rends heureuse

  • soop-fiction-TH

    10/10/2010

    Coucou !

    Ce n'est pas la première fois que je lis une fiction qui traite de la maltraitance (sans mauvais jeu de mots.)

    Mais, jamais une fiction qui met en place le couple Bill/Bushido, il faut dire que les fictions les concernant sont encore rares, du moins en Français (Oui, c'est bien moi la quiche à qui tu as conseillé Captive de Remy).

    C'est assez paradoxal car ce chapitre plante "simplement" le décor, et le fond est assez horrible (J'aime la forme par contre) et j'ai vraiment aimé.

    Le moment où Bill appelle Bushido et qu'il chuchote dans le couloir comme un enfant apeuré, m'a serré le coeur.

    Ensuite, d'après ce que j'ai compris, Bushido n'avait pas prévu de rendre publique sa relation avec Bill de sitôt, or, là, il se retrouve avec un amant blessé et enceint sur les bras.

    J'espère qu'il a les épaules solides le Bushido parce que, n'étant pas une grande adepte du tragique, j'espère que ça va bien se passer, ou du moins, s'améliorer.

    Oui, Bill me fait vraiment penser à un petit enfant, notamment quand il dit que ce n'est pas sa faute s'il est enceint...

    Bref, juste terrible.

    Sinon, j'ai aussi lu ton Toshido, et j'en suis tombée amoureuse. Je n'aurais jamais pensé à ce couple avant ton OS, et maintenant, j'en suis "fan" même si je n'ai pu trouver que le tien dans cette catégorie.

    Ah la, la, la, formidable en tout cas.

    Sur ce, je te souhaite une bonne soirée.

    Soop'

  • christelle

    09/10/2010

    j'aime beaucoup , le pauvre bill! heureusement que bu est la !

  • apology-of-life

    08/10/2010

    Whaou'
    Enormissime xD
    J'aime énormément. Je commence a vraiment vraiment bien apprécie les Billshido moi ^^ Alors qu'avant j'en lisais comme si, comme ça, j'accrochais pas vraiment, mais la, j'aime énormément.

    Des bisous.

  • nirvana-angelTH83

    07/10/2010

    J'aime =)
    c'est un super bon début ^^
    est-ce qu'on en saura plus sur leur rencontre tout ça, ou pas???
    kissoux
    scratounette

Report abuse