......***** Chapitre o5...« Unexpected Pregnancies »......




...
...

Chapitre o5
Jamais deux sans trois ...


Genre : AU, Angst, MPreg, Guimauve
Couple : Bushido/Bill


Deux ans plus tard ...

« Bill ? »
« Mmh ? »
« Ça va ? »
« Oui. »
« Tu ... Tu es sûr ? »
« Oui pourquoi ? »
« Tu es tout pâle. »
Dit Anis en posant une main sur son front.

Bill baissa les yeux avant de se détourner du rappeur, continuant à ranger les vêtements des triplés dans leurs armoires respectives.

« Je vais bien, je t'assure. » Souffla-t-il, plus pour lui-même que pour son mari, pourtant l'homme ne rata pas la manière dont ses mains tremblaient légèrement.

Il fronça doucement les sourcils avant de se coller au dos de son époux, posant ses mains sur son ventre imperceptiblement gonflé. Bill les retira de suite.

« Je vais bien je te dis. » Murmura-t-il avant de se détourner pour cacher ses premières larmes.
« Non, tu ne vas pas bien. »

Un silence des plus lourds s'installa entre eux avant qu'Anis ne soupire et ne reprenne la parole.

« Bill, est-ce que tu es ... »

Le jeune homme s'appuya lourdement contre le meuble devant lui et se mit à haleter soudainement, ses jambes cédant sous son poids. Le rappeur se rua en avant et le rattrapa de justesse avant de le déposer délicatement au sol, s'agenouillant juste à côté de lui.

« Bill ... » Souffla-t-il en lui caressant lentement les cheveux.

L'androgyne releva des yeux larmoyants vers lui et se mit à sangloter, posant une de ses mains fines sur sa bouche pour atténuer ses pleurs.

« Pourquoi est-ce que tu n'as pas mis de préservatif comme je te l'avais demandé ? » Articula-t-il difficilement. « Pourquoi Anis ? Je te faisais confiance à nouveau ! Je dois être l'homme le plus malchanceux et le plus fertile de toute l'Allemagne et ... e-et ... Tu n'as pas mis de préservatif ! »

Il se mit à pleurer plus fort et Anis resserra ses bras autour de lui, le berçant doucement. La porte s'ouvrit derrière eux et leur fils aîné entra dans la pièce, traînant derrière lui un lapin en peluche qu'il amena contre son visage une fois devant ses parents. Johannes cligna des yeux dans la direction de Bill avant de s'approcher encore un peu, s'agenouillant en face de son père avant de poser sa tête sur le ventre de celui qui lui avait donné la vie. Il resta ainsi pendant quelques dizaines de secondes, frottant son lapin contre son nez et sa bouche avant de se redresser quand les pleurs de Bill cessèrent.

« Maman a un bébé dans le ventre. » Dit-il doucement, constatant plus qu'il ne demandait. « Tu peux faire une petite s½ur Maman ? »

Bill sourit malgré ses yeux noyés sous les larmes chaudes et posa une main sur la joue de son fils, la caressant doucement.

« On verra bien Johannes. Il faut attendre. »

L'enfant hocha une fois de la tête avant de se baisser pour embrasser le ventre de Bill, puis sa joue. Il fixa ensuite son père sans ciller.

« Tu sais Papa, tu fais beaucoup pleurer Maman quand même ... » Avoua-t-il avant de se relever et de quitter la pièce.

À l'entente de ces mots, de nouvelles larmes coulèrent sur les joues de Bill et se furent les pouces d'Anis qui les essuyèrent délicatement.

« Ça va aller Bill, tout va bien se passer ... » Murmura-t-il dans ses cheveux, lui caressant lentement les épaules.

L'androgyne s'affaissa un peu plus contre lui avant de renifler, ses pleurs cessant enfin. Il se mordit la lèvre et enfonça son visage dans le torse du rappeur.

« Qu'est-ce qu'on va faire ? »
« On va voir le gynécologue. C'est la première chose à faire. »


Bill hocha une fois de la tête. C'était la meilleure chose à faire. Après ça, ils pourraient discuter de ce qu'ils allaient faire ...

...

La gynécologue appuyait gentiment sur son ventre, tâtant le petit espace dur entre ses hanches avec précautions pendant quelques minutes, lui demandant gentiment là où ça lui faisait mal et là où ce n'était pas le cas. Elle se redressa ensuite et soupira doucement, recouvrant le ventre plat de Bill de son t-shirt.

« Je crains que vous ne soyez à nouveau enceinte. »

L'androgyne amena ses deux mains à son visage et le frotta longuement alors que la gynécologue parcourait son dossier, assise sur un tabouret juste à côté de lui.

« Combien de temps ? » Demanda-t-il doucement.
« Vu les résultats des analyses, vous devez en être à un mois, à quelques jours près. »

Bill frotta une main contre son torse plat et grimaça.

« E-et ... comment est-ce que ça se présente ? »

La doctoresse lui jeta un rapide coup d'½il avant de baisser à nouveau les yeux sur les papiers qu'elle tenait en main.

« Bien, pour le moment. Assez bien même, je dois dire. »
« Mm. »


Bill hocha une fois de la tête avant de s'asseoir sur la table d'examen. La gynécologue ferma le dossier et le fixa pendant quelques secondes, observant avec attention son visage fermé, son regard triste.

« Ce n'était pas prévu, n'est-ce pas ? »
« Non, ça ne l'était pas. »


Un lourd silence prit place dans la pièce avant que la gynécologue ne se redresse.

« Ecoutez, si ce n'est pas ce que vous voulez, nous pratiquons l'avortement jusqu'à la douzième semaine, soit trois mois. Je ne veux pas influencer votre décision, mais sachez que c'est aussi une de vos options, d'accord ? »

Bill hocha rapidement de la tête après quelques secondes d'hésitation, se redressa et lança un petit sourire à la femme après avoir attrapé son sac.

« Merci Docteur, je vais y réfléchir. »

Elle hocha une fois de la tête.

« On se revoit bientôt alors. Une bonne journée, Monsieur Ferchichi. »

Bill se tendit à l'entente de son nom, mais quitta rapidement la pièce, traversant lentement les couloirs de l'hôpital, complètement dépité. Il était venu pendant qu'Anis travaillait, pour être sûr de pouvoir y aller seul et il avait bien fait. À présent, il pouvait réfléchir à tout ça dans le calme et ensuite, en parler à Anis, son mari. Bill eut un rire amer.

A ce moment-là, je me suis dit que j'étais quelqu'un de facile, un imbécile. Un souvenir du passé, une vrai bague et une déclaration publique et je m'étais jeté dans ces bras. Jusqu'à maintenant, je n'ai pas pu me plaindre, il a été très conciliant, aussi bien avec les enfants qu'avec moi, mais pour moi, c'était clair, nous n'en aurions plus. Quatre, c'était largement assez, mais visiblement, il n'était pas de mon avis ...

Bill quitta l'hôpital, l'air morose et la première chose qu'il fit après avoir appelé un taxi, fut de composer un numéro qu'il connaissait très bien et de coller son portable à son oreille.

« Allô ? »
« C'est moi. »
« Hey, comment tu vas ? »
« Je sors de l'hôpital. »
« Quelque chose ne va pas ? »


L'androgyne resta silencieux pendant quelques secondes avant de reprendre la parole d'une voix tremblotante.

« Tom, je suis enceinte ... »

Tom resta sans voix pendant quelques secondes avant de se reprendre.

« On se retrouve chez Maman, je l'appelle tout de suite. »

Bill hocha de la tête même si son jumeau ne pouvait pas le voir.

« Je suis déjà sur le chemin. » Dit-il d'une petite voix.
« D'accord, à tout de suite Bill. »
« À tout de suite Tomi. »


...

Simone ouvrit sa porte à la volée en voyant Bill descendre du taxi. Elle descendit son allée en courant et paya le chauffeur avant de prendre son fils cadet dans ses bras.

« Viens Billy, rentrons. »

Le jeune homme hocha une fois de la tête avant de se laisser entraîner par sa mère vers l'intérieur de la maison de son enfance.

Après le mariage, notre relation s'est considérablement améliorée ; il me laissait faire ce que je voulais, ce qui voulait dire, voir ma famille et y emmener les petits et de mon côté, j'étais plus tolérant avec lui. Nous n'avions pas de relations sexuelles, ce qui le mettait souvent mal à l'aise, mais moi, je ne pouvais juste pas, je n'étais pas près.

Un soir, à peu près six mois après le mariage, nous sommes allés à une soirée de promotion avec les amis d'Anis et quand nous sommes rentrés, je dois avouer que je m'étais vraiment bien amusé, je n'étais vraiment plus sobre. Je pensais pouvoir lui faire confiance, mais cette nuit-là, il a juste pris ce dont il avait envie, en l'occurrence : moi. Je ne peux pas trop me plaindre, je me souviens avoir éprouvé du plaisir et je l'ai connu bien plus rude que ça dans le passé, mais le lendemain matin, je ne lui ai pas adressé un mot et l'ai obligé à dormir dans une des chambres d'amis jusqu'à ce qu'il s'excuse. Il lui a fallu trois semaines avant de comprendre ce que j'attendais de lui.

J'ai eu l'heureuse surprise, quelques semaines plus tard, de découvrir qu'il n'avait pas utilisé de préservatif car ayant des douleurs abdominales, j'avais décidé d'aller voir mon médecin de famille qui m'a gentiment appris la « bonne nouvelle ». Une semaine plus tard, j'ai avorté. Tom et Maman l'ont su, mais je n'ai jamais rien dit à Anis.

Il ne fut question que de quelques minutes avant que quelques coups ne se fassent entendre sur la grosse porte en bois de la maison de Simone et la mère des jumeaux se leva bien vite, laissant pendant quelques secondes son plus jeune fils devant un bon chocolat chaud alors qu'elle allait ouvrir la porte à son aîné.

« Comment va-t-il ? » La questionna Tom à voix basse dès qu'il entra.
« Pas très bien. » Lui répondit-elle en s'emparant de sa veste. « Il est complètement perdu. »

Tom lui lança un regard douloureux et Simone posa une main sur son épaule pour le retenir un peu plus longtemps.

« Dans la vie, c'est par des erreurs que l'on apprend. »

Le tressé se pinça les lèvres avant d'entrer dans la cuisine, tirant une chaise pour s'asseoir juste à côté de son frère. Il passa un de ses bras autour de ses hanches trop fines et le colla à lui et Bill glissa sa tête dans son cou tout en entrelaçant leurs doigts.

« On est là Billy, Maman et moi on est là ... » Souffla-t-il doucement dans ses cheveux.

...

« J-je vais ... Je vais me faire ligaturer les trompes. » Lâcha soudainement l'androgyne.

Simone et Tom échangèrent un regard plein de détresse et Tom déglutit et inspira, voulant prendre la parole, mais Simone le devança.

« Billy, c'est une décision importante, tu ne peux pas la prendre sur un coup de tête. Si tu fais ça ... »
« Je ne pourrais plus avoir d'enfants, je sais, mais tu ne penses pas que quatre enfants en bas âge c'est assez ? »


La mère des jumeaux baissa lentement la tête et Tom caressa délicatement son bras.

« Bill, ce que Maman veut te dire c'est que si tu ne veux vraiment pas de cet enfant, tu peux avorter, mais te faire ligaturer les trompes, c'est ... Ce serait la même chose que tout retiré, tu ne serais plus du tout fille, Billy ... » Lui fit-il constaté d'un ton doux. « Je ne dis pas que tu ne peux pas le faire, mais si tu le fais, il faut bien y réfléchir, c'est tout. »
« Et puis, »
Enchaîna Simone. « là, tout de suite, tu dois penser à autre chose de plus ... imminent, non ? »

Le benjamin de la famille hésita pendant quelques secondes, mais finit par hocher de la tête lentement, comme résigné. Oui, il devait tout d'abord s'occuper du premier problème avant de résoudre le second.

...

« Alors ? » Demanda Tom en entrant dans la pièce.

Il avait dû quitter Bill et sa mère pendant quelques heures pour aller régler quelques affaires pressantes dans sa société de production et à présent, le soleil était couché, Bill était endormi et Tom revenait enfin.

« Il a décidé d'avorter. »
« Et pour la suite ? »


Simone secoua doucement la tête.

« Je lui ai dit qu'on en reparlerait plus tard, quand tout ça serait fini. »
« C'est sûrement mieux. »
Approuva le tressé.

Il avança dans le salon et posa les yeux sur son petit frère, roulé en boule dans une couverture sur le vieux canapé de leur mère. Il sourit, attendri, mais Simone le sortit vite de ses rêveries.

« Anis a appelé sur son portable, beaucoup. Je n'ai pas osé décrocher. »

Tom hocha une fois de la tête avant de s'emparer de son propre téléphone.

« Je m'en occupe. » Dit-il d'une voix sérieuse.

Simone acquiesça et le laissa quitter la pièce pour rejoindre la cuisine où il s'enferma. Tom s'éclaircit la gorge avant de s'asseoir sur l'une des chaises, cherchant rapidement le numéro d'Anis dans son répertoire avant d'amener l'appareil à son oreille. Il ne fallut qu'une sonnerie avant qu'Anis ne décroche.

« Tom ? Est-ce que tu sais où est Bill ? »
« Justement, c'est pour ça que je t'appelle. Il est chez notre mère, je viens d'arriver et ils se sont endormis devant la télé, et comme j'ai vu tous ces appels sur le portable de Bill, je me suis dit que j'allais t'appeler. »
« Ah ... ... C'est gentil, merci. »
« Il rentrera demain, ne t'inquiète pas. »
« Ouais, merci. »


Tom raccrocha sans le saluer et soupira lourdement.
Mais qu'est-ce que cet homme avait dans la tête pour faire autant de mal à son frère ?


Écriture : 28 & 29 Mai 2O1O
Publication : 14 Juin 2O1O

Plus qu'un Chapitre puis l'épilogue.
Je me demande vraiment ce que vous allez penser de la fin ...
Oh, si vous pouviez la noter, ce serait sympa !

Notez cette MiniFiction ICI


...
...
Bael ® _____
...
...

Tags : Unexpected Pregnancies - Bael ®

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.104.202) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Forgive-Me-Os

    01/11/2010

    Mais quelle mère pondeuse c'est pas possible O____O
    MDRRR!
    Désolé xD

    Han lala, mais mais...Pouaaah!

  • Tori-Os

    19/06/2010

    A quand la suite pitié ?

  • Victoire

    17/06/2010

    pourquoi les gens ne réfléchissent pas et que Bushido est toujours le mauvais et Bill la pauvre victime ??
    Enfin la vie n'est pas aussi simple et tranchée !!
    Ça m'énerve ces nanas qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez avec un Bu méchant
    Bill n'est pas tout net non plus

  • EnvyDesire

    16/06/2010

    Wouah ...
    He bien, c'est exactement ce que je pensais : j'ai bien fait de rester méfiante ...
    J'espère que la suite sera tout de même un peu plus heureuse =/ ...

    -xx-
    Envy*

  • nirvana-angelTH83

    15/06/2010

    ouais c'est qu'un butor
    rien ne change en fait

  • Billsaw

    14/06/2010

    Ahhh il énerve tout le monde ce Bushido trop égoiste
    Lorsque Bill lui fait confiance il fait toujours quelque chose de travers
    Et puis deja quatre enfant c'est beaucoup trop
    Anis doit comprendre que bill est enfin un homme jeune qui a le droit de vivre pas une machine qui produit des momes
    premiere vrai apparition de Tom et sa mere, je pense que ces deux la étaient aussi un peu naifs et n'arrivaient a aider Bill
    j'espere qu'a la fin Bill et Anis ne se remettront pas ensemble, parce que c'est deja trop tard pour une vie en confiance
    car les fautes de Anis sont irrécupérable, il met bill enceinte et celui ci ne peut rien faire car il s'agit de ses enfants
    hate de lire la suite

  • Tori-Os

    14/06/2010

    Oui réellement il y a une complicité entre Anis et Bill en dépit des crasses qu'ils se font à deux
    Ils se mentent se cachent des choses, font la grève du sexe
    Situation explosive et tueuse pour n'importe quel couple
    Anis est faible et maladroit, mais il tient à Bill et lui témoigne une vraie tendresse
    On constate son changement de comportement depuis le 1er chapitre avec son chantage et désormais
    cette douceur des gestes envers Bill.
    Bill est comme une fleur, un dieu sacré pour lui

    Quant à Bill , c'est toujours auprès d'Anis qu'il cherche du réconfort
    Maintenant, je n'ai aucune idée de comment cela va finir, réellement aucune idée

  • Yullia

    14/06/2010

    De toutes façons cette relation est dysfonctionnelle
    L'un ment, l'autre agit par derrière et vice versa
    Ce qui me rend triste dans l'histoire c'est que ces deux là s'aiment
    mais n'arrivent pas à l'exprimer et se font du mal autant l'un qu'à l'autre
    Si Bill parvenait à mettre Bushido plus en confiance, alors celui ci réagirait différemment
    Et c'est de leur fautes à tous les deux
    Bushido en est quand même au point de devoir abuser de son mari : coucher avec son mari quand ce dernier est bourré parce que sinon il n'arrive pas à l'approcher

    J'espère juste que leur amour arrivera à surmonter tout cela : du dialogue, de la communication et beaucoup de compromis et de patience et ils y arriveront

  • aimer-a-en-mourir

    14/06/2010

    j'ai tellement hate de lire la suite
    je pense qu'il est clair que anis sera contre l'avortement

  • aimer-a-en-mourir

    14/06/2010

    c'est vraiment bien écrit
    la lecture en est passionnante
    juste une horrible frustration d'arriver à la fin ^^

Report abuse