......***** Chapitre o6...« Unexpected Pregnancies »......




...
...

Chapitre o6
Avortement et Adultère


Genre : AU, Angst, MPreg, Guimauve
Couple : Bushido/Bill


« Hôpital Privé de Berlin, Bonjour. Alice à l'appareil. En quoi puis-je vous aider ? »
« Bonjour. Ce serait pour un rendez-vous avec le Docteur Salvagio s'il vous plaît. »
« La gynécologue ? »
« C'est ça, oui. »
« Une petite seconde s'il vous plaît. »


À l'autre bout du fil, des bruits de claviers se firent entendre.

« Voilà, votre nom s'il vous plaît ? »
« Bill Kau- ... Bill Ferchichi. »
« Oui, et c'est pour ? »
« ... ... ... Un rendez-vous pour la préparation d'un avortement. »
« Un numéro où je pourrais vous joindre s'il vous plaît ? »


Bill donna rapidement son numéro de portable.

« C'est noté, je vous contacterais au plus vite Monsieur. »
« Merci beaucoup, au revoir. »
« Au revoir. »


Bill reposa le téléphone sur son socle et s'affaissa contre la table de la cuisine. Simone posa une main sur son épaule et serra doucement.

« Ca va aller Bill ... » Souffla-t-elle.

L'androgyne se pinça les lèvres et hocha une fois de la tête avant de la plonger dans ses mains.

« Quelle heure est-il ? » Demanda-t-il doucement.
« Bientôt 11h. »
« Bien. Je vais y aller. »
Dit-il en se levant avant de commencer à rassembler ses affaires.
« Appelle-moi au moindre problème, Bill. »
« Je te le promets Maman. »


Une dernière étreinte, un dernier baiser sur la joue et Bill sortit de la maison. Dehors, Tom l'attendait dans sa voiture, le moteur déjà chaud, prêt à l'amener là où il le voulait, ou plutôt, là où il le devait. Son grand frère lui lança un petit sourire quand Bill grimpa dans le gros SUV et claqua la portière derrière lui. Il s'attacha avant de laisser Tom lui embrasser le front.

« Allons-y. » Dit-il avec un hochement de tête.

Tom mit la première et ils s'engagèrent dans le trafic.

...

« Où est-ce que tu étais ? »
« Chez ma mère. »
« Pourquoi est-ce que tu n'as pas appelé ? »
« Je me suis endormi. »
« Tu as été voir le gynécologue ? »


Bill se pinça les lèvres, mais continua de ranger ses affaires.

« J'ai téléphoné pour avoir un rendez-vous, mais ils n'ont pas d'ouvertures pour le moment. On m'a dit qu'on me rappellerait. »

Il n'aurait pas du être là. D'habitude, à 11h, il était au studio, ou où qu'il puisse aller, depuis au moins une bonne heure, mais ce matin-là, il était là, en train de me suivre partout où j'allais et quoi que je puisse faire. Les enfants étaient à l'école et les nounous étaient parties faire les courses. Nous étions seuls.

Bill déposa sa besace sur la commode avant de s'emparer d'un sous-vêtement et d'une serviette propres.

« Je vais prendre une douche. » Dit-il avant de claquer, puis de verrouiller la porte de la salle de bain.

Au moment même où le jet de la douche se fit entendre, Anis entendit le portable de Bill vibrer. Il s'approcha prudemment du sac et en extirpa le petit appareil. Le numéro lui était inconnu et il fronça durement les sourcils, décrochant rapidement.

« Allô. » Dit-il d'une voix forte.
« Monsieur Ferchichi ? » Demanda une voix féminine, Anis haussa un sourcil.
« Oui ? »
« Bill Ferchichi ? »
« Non, son époux. C'est pour ? »
« Oh, Bonjour Monsieur. L'hôpital Privé de Berlin à l'appareil. J'appelle à propos du rendez-vous de votre époux. »


Les traits du rappeur se détendirent, Bill ne lui avait pas menti.

« Une personne vient tout juste d'annuler son rendez-vous auprès du Docteur Salvagio et nous voudrions savoir si la date conviendrait à votre époux. »
« Oui, bien sûr. Quand est-ce ? »
« Aujourd'hui à 16h3O. »
« Très bien, nous y serons. »
« Oh, Monsieur ! »
« Oui ? »
Dit Anis en ramenant l'appareil à son oreille.
« N'oubliez pas vos papiers d'identité s'il vous plaît. »
« Euh, pourquoi devrais-je les avoir sur moi ? »
« C'est pour compléter le dossier d'avortement, rien de bien contraignant. Une bonne journée Monsieur ! »


La tonalité raisonna à son oreille alors que le cerveau d'Anis n'arrivait plus à fonctionner. Bill allait ... se faire avorter ... sans même lui en parler ! Il se sentit blessé, puis en colère, puis complètement furieux. Il jeta le portable de Bill dans son sac avant de se ruer sur la porte close de la salle de bain.

« BILL ! » Cria-t-il en tambourinant contre la porte. « BILL !!! »

Dans la douche l'androgyne sursauta et se tourna vers ladite porte avant que son visage ne se crispe entièrement. Les larmes se mirent à couler silencieusement le long de ses joues, se mêlant à l'eau trop chaude de la douche et il se laissa glisser dans le bac de douche, inconscient des sanglots qui le secouaient.

Le verrou lâcha et la porte alla claquer contre le mur de la salle de bain alors qu'Anis se dirigeait vers la cabine de douche. L'androgyne ne fit même rien pour se défendre quand il l'en extirpa rudement avant de le jeter sur le lit et de lui mettre une paire de claque, puis une autre, et une autre.

« TU PENSAIS VRAIMENT POUVOIR AVORTER SANS QUE JE SOIS AU COURANT ?!! »

Bill sourit amèrement avant de lever des yeux pleins de larmes et d'indifférence vers lui.

« Je l'ai déjà fait, et tu n'as rien vu. » Dit-il tout bas.

Anis se figea, l'horreur se peignant sur son visage.

« C'était six mois après le mariage, tu sais, cette fameuse nuit où tu as profité de moi une fois de plus. »

Il s'enroula lentement dans le drap, mouillant la partie du lit sur laquelle il était étendu. Anis ne dit pas un mot et Bill le sentit s'écarter peu après. Pensant qu'il l'avait enfin remis à sa place, Bill ferma les yeux, mais sentit bien vite une pluie de coups lui tomber dessus. Anis hurla sa rage et son mécontentement pendant une bonne dizaine de minutes avant de se pencher à l'oreille d'un Bill roué de coups et pratiquement incapable de respirer.

« Rien que pour ça, j'espère que cette fois-ci, il y en aura six. »

Et il quitta la pièce, fermant la porte à clé derrière lui.

...

Deux jours plus tard ...

« T-tom ... »
« Bill ?! Bill, qu'est-ce qu'il s'est passé ? Ça fait deux jours que j'essaye de t'appeler ! Maman m'a dit qu'elle n'avait pas de nouvelles de toi non plus ! »
« Il l-l'a découvert. Il m'a battu ... »


L'androgyne pu entendre son jumeau perdre sa respiration en une nanoseconde.

« Il m-m'a enfermé dans la maison. » Ajouta-t-il en sanglotant. « J-je peux pas sortir, j'ai mal partout T-tomi ... »
« Je viens te chercher tout de suite. Est-ce que tu peux bouger un peu ? Il faudrait que tu viennes m'ouvrir. »
« D-dans combien de temps est-ce que tu seras là ? »
« Dix minutes, pas plus, je te le promets. »
« Je serais pas descendre. Les nourrices vont bientôt rentrer, accompagne-les jusqu'à la porte. »
« D'accord. »
« Dépêche-toi Tomi. »
« Je fais aussi vite que possible. Reste couché. »
« Oui. »


Tom raccrocha brutalement et démarra sa voiture. S'il avait fallu deux jours à Bill avant qu'il ne puisse lui téléphoner, ça devait vraiment être grave.

...

« Je suis désolé Monsieur Kaulitz, mais Monsieur Ferchichi a bien dit qu'on ne devait laisser entrer personne. Son époux est très fatigué. »

Tom poussa brutalement les nourrices de devant la porte et se rua vers les escaliers.

« Vous lui direz que je l'emmerde ! » Cria-t-il par-dessus son épaule.

Bill releva rapidement la tête à l'entente de la voix de son frère et tenta de sortir du lit, mais ne réussit qu'à tomber parterre, où il se remit à sangloter.

« Tomi ... » Souffla-t-il au moment où Tom entra dans la pièce.

Le tressé se jeta sur lui et le prit dans ses bras, embrassant son front plusieurs fois avant de le reposer sur le lit.

« Bill, je vais prendre quelques-unes de tes affaires et puis on y va. »

L'androgyne acquiesça et laissa son grand frère faire avant de s'asseoir au bord du lit quand celui-ci eu terminé. Tom l'aida à se relever puis à descendre l'escalier et quand les nourrices virent son état, toutes quatre se ruèrent sur lui. Tom les fit rudement reculer, mais Bill leur lança un petit sourire.

« Je suis tellement désolé ... » Murmura-t-il faiblement. « Merci pour tout ce que vous avez fait. Occupez-vous bien des garçons, quoi qu'il arrive. »

Toutes quatre acquiescèrent sans hésiter et Tom et Bill quittèrent la maison sans plus de cérémonie. Alors que le tressé démarraient sur les chapeaux de roues, les quatre nourrices se lancèrent des regards perdus et inquiets, se demandant ce qu'il avait bien pu se passer.

...

BUSHIDO TROMPE SON HOMME !

C'était le gros titre que Simone lisait et relisait depuis plusieurs minutes déjà. Elle avait lu l'article plusieurs fois lui aussi et ses lèvres étaient aussi pincées qu'il était humainement possible. Plusieurs clichés accompagnaient l'article de presse et sur chacun d'entre eux, Anis embrassait une fille blonde aux seins siliconés, ou avait la main sur ses fesses ou sur ses seins.

Simone soupira lourdement, secouant la tête de gauche à droite. Oui, dans la vie, on apprend de ses erreurs, mais là, le compteur d'erreur de Bill était au maximum. Il était largement temps qu'elle prenne cette histoire en main ...

...

Deux mois étaient passés depuis la dernière fois que Bill avait vu ses enfants. Bien sûr, les nourrices lui téléphonaient discrètement pour lui donner des nouvelles de ses enfants et ce, pratiquement tous les jours, mais ce n'était pas la même chose. Leur chaleur corporelle lui manquait, leurs petits rires et leur petit nez retroussés lui manquaient et leur si beaux visages lui manquaient aussi.

Il errait dans la maison de sa mère comme une âme en peine, ce petit bout d'homme toujours dans le ventre. Il n'avait pas eu le courage de le faire disparaître. Sa vie passée était peut-être triste, mais le petit être qui poussait dans son ventre était la seule chose qu'il lui restait, qui lui rappelait que ses autres fils n'étaient pas un rêve et qu'ils étaient eux aussi en vie.

Anis était passé plusieurs fois et lors de la première d'entre elles, Bill ne lui avait même pas parlé, il lui avait juste balancé le magasine qu'il avait découvert quelques heures auparavant au visage de l'homme, l'assénant d'un simple, mais blessant : « Moi, au moins, je n'ai jamais été voir ailleurs. » avant de claquer la porte. Deux jours plus tard, il était revenu pour savoir si Bill allait garder le bébé. La seule chose que Bill lui avait dite était qu'il voulait le divorce.

Et à présent, enceinte de deux mois, bientôt divorcé, tout ce à quoi Bill aspirait était de faire quelque chose avant de devenir complètement fou. Tom lui avait proposé de venir travaillé chez lui, le tressé le formerait avec sérieux et Bill se lancerait ainsi dans le domaine de la musique, mais ce n'était pas ce que l'androgyne voulait, ou du moins, ce n'était pas ce qu'il pensait vouloir. La musique, c'était le domaine de Bushido. Anis n'existait plus. Tom lui avait simplement répondu que la production de la musique ne se limitait pas au rap, Bill avait fini par céder. Il allait commencer très bientôt à travailler avec son frère.

Tom et Bill croisèrent Bushido en ville quelques jours avant que l'androgyne ne recommence à retravailler, soit dit en passant, ça lui faisait vraiment bizarre, depuis qu'il avait emménagé avec le rappeur, peu de temps après la naissance de Johannes, il n'avait jamais plus travaillé. Mais seuls quelques regards furent échangés ; Tom passa un bras autour de ses hanches et Bill posa une main protectrice sur son ventre légèrement rond avant de détourner le regard. Tom et l'enfant dans son ventre étaient sa vie à présent et ce, même s'il penserait tous les jours à venir à ces aînés.


Écriture : 29 Mai 2O1O
Publication : 21 Juin 2O1O

Notez cette MiniFiction ICI


...
...
Bael ® _____
...
...

Tags : Unexpected Pregnancies - Bael ®

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.166.207.223) if someone makes a complaint.

Comments :

  • nirvana-angelTH83

    01/04/2011

    je ne sais pas si c'était voulu mais on à vraiment l'impression que ça va finir en twincest,pourtant c'est pas le cas n'est-ce pas?

  • Forgive-Me-Os

    01/11/2010

    C'est de plus en plus spécial cette mini fic o_____o!
    Boooon diou xD

    Et il est encore enceinte v_v
    Mon dieu xD

  • EnvyDesire

    24/06/2010

    Oh. Mon Dieu ...
    Je n'arrive pas à savoir comment réagir par rapport à ce que Bushido a fait, mais aussi par rapport à ce que Bill a fait. Il a tout de même avorté dans le dos de son mari, je ne sais pas trop quoi en penser ...

    Quoi qu'il en soit, c'est toujours aussi passionnant, ça oui ^^ !

    -xx-
    Envy*

  • He-could-make-me-shudder

    22/06/2010

    Ouais, il gère Tom! =D

    Toujours super super!

  • tom-l-animal

    22/06/2010

    j'aime cette suite prévin pour la suite merci

  • tom-l-animal

    22/06/2010

    j'adore ta fic

  • Tori-Os

    22/06/2010

    Bushido agit très très mal dans ce chapitre
    Mais Bill aussi... le mensonge n'est jamais bien
    Je regrette juste que les enfants se retrouvent au milieu et non protégés
    En revanche, Bill n'est pas parti avorter alors qu'il aurait pu ... un SIGNE ???

  • Billsaw

    22/06/2010

    j'espere qu'ils se dévorce et que bill récupere ses bebes et les elevent avec tom
    j'espere qu'il ne retourne pas chez anis
    hate de lire la suite, enfin la fin quoi;

  • Billsaw

    22/06/2010

    la chose que je comprend pas c'est pourquoi bill ne prend pas ses enfants?
    lorsque tom l'a sauvé, ils etaient seul alors pourquoi ils n'ont pas tout simplement pris les enfants avec eux
    ou pourquoi ils ne les attendaient pas a l'ecole et les prennent avec eux
    et puis pourquoi bill n'a pas porté plaite contre anis a cause de sa violence et ainsi récuperer ses enfants
    meme simone te tom ne l'ont pas conseiller de faire ce pas

  • Billsaw

    22/06/2010

    Bill s'est enfin reveiller de son amour aveugle et a pris la bonne décision de quitter bushido

Report abuse