......***** Chapitre o6...« The Gangsta Club »......




...
...


La jeune Doll n'arrivait pas à déterminer depuis combien de temps elle se trouvait sur ce canapé pur cuir, frissonnant de froid et de douleur, quand la porte d'entrée s'ouvrit et que Rosa entra dans la pièce un peu plus tard.

La femme de ménage perdit le souffle en voyant son état.

« Bill ... » Souffla-t-elle, abasourdie. « Que t'est-il arrivé ? »

L'androgyne ne pu qu'éclater en sanglots avant de se jeter dans ses bras. Rosa le serra contre elle tout en lui caressant les cheveux, tentant vainement de l'apaiser.

« Rosa va s'occuper de toi, tout va bien. » Lui intima-t-elle.

...

Deux heures plus tard, Bill était propre, vêtu, nourri, son système sanguin investit d'anti-douleur et son corps bien au chaud sous une énorme couverture avec laquelle Rosa s'était fait un devoir de le border.

Le jeune homme renifla légèrement et essuya ses yeux encore larmoyant avant de s'installer un peu plus confortablement dans le grand canapé, sous sa grosse couverture.

Rosa était une femme perspicace, il n'avait pas eu besoin de lui expliquer ce qu'il s'était passé et c'était d'ailleurs pour ça qu'elle s'était empressé de l'aider avant même de penser à retirer son manteau ou de commencer les tâches ménagères pour lesquelles elle était payée. Elle faisait à présent les poussières tout en gardant un oeil à la fois discret et attentif sur lui. Bill ne pouvait que lui offrir un maigre sourire en signe de reconnaissance, sourire que Rosa lui rendait accompagné de regard que Bill percevait comme maternel, ce qui lui faisait le plus grand bien.

Mais 13h approchait à grands pas et bientôt, Rosa aurait fini tout ce qu'elle devait faire et serait forcée de partir pour continuer à gagner sa vie. Bill en frémissait d'avance ; il allait, une fois de plus, se retrouver seul avec le maître des lieux. Homme qui n'était toujours pas levé d'ailleurs ...

...

Etendu au milieu de son énorme lit et émergeant lentement, Anis pouvait entendre Rosa parcourir la maison, sûrement pour vérifier qu'elle n'avait rien oublié de faire. Il soupira lourdement et se tourna sur le flan, cherchant déjà le corps chaud de Bill de la main. Ne le trouvant pas, il ouvrit péniblement les yeux et constata ensuite qu'il était seul et que les draps étaient froids ; Bill devait être levé depuis un moment.

Anis tourna la tête pour jeter un oeil à son réveil. 13ho7.
Ah. Il serait effectivement peut-être temps qu'il se lève, sinon, il n'allait rien faire de sa journée. L'homme d'affaire se frotta rudement le visage, puis s'assit entre les draps et fit craquer sa nuque et ses doigts tout en bâillant inélégamment. Un passage par la salle de bain s'imposait.

...

L'horloge digitale accrochée au mur du salon affichait à présent 13h35. Rosa était partie et Bill somnolait dans le canapé, n'ayant pas la force de changer de position. Ce n'est que quand son Maître entra précipitamment dans la pièce que la Doll reprit pied avec la réalité.

« Bill ! Les draps sont plein de sang et ... »

Anis se tu en voyant le visage pâle de sa Doll. Bill battit une fois des paupières, lentement, attendant la suite. Son Maître se souvenait-il de ce qu'il avait fait ou pas ? Bill, lui, n'était pas près d'oublier ce que l'homme lui avait fait et il lui ferait payer, d'une manière ou d'une autre.

« Bill. » Dit-il d'une voix grave.

L'androgyne le fixa sans dire un mot, mais entreprit tout de même de se redresser et de s'asseoir correctement ou presque sur le canapé du salon.

« Que s'est-il passé la nuit dernière ? »

Les larmes montèrent aux yeux de l'androgyne, mais il les chassa rapidement en détournant vivement le regard avant de fermer fortement les yeux, fronçant les sourcils.

« Vous devriez vous en rappeler. Après tout, vous étiez là. » Dit-il, d'une voix sans émotion.

Anis fronça lui aussi les sourcils et s'approcha lentement. Il voulu poser une main tendre sur la joue du brun, mais Bill tourna vivement la tête, ne pouvant accepter aucun contact après ce que cet homme lui avait fait.

La main de l'homme d'affaire se rétracta et, blessé, il recula d'un pas, la colère et la peur montant de concert dans sa gorge.

« Je t'ordonne de me répondre ! » Cria-t-il soudainement, ce qui fit sursauter Bill. « Dis-moi ce qu'il s'est passé hier soir ! »

Quelques larmes s'échappèrent et coururent le long de la peau pâle de l'androgyne avant d'aller mourir aux commissures de ses lèvres ou le long de sa mâchoire. Bill ne pouvait pas le regarder dans les yeux, il n'en avait pas encore la force, mais il allait se faire un plaisir de lui dire ce qu'il avait fait. Si Anis avait ne serait-ce qu'un minimum de conscience, savoir ce qu'il lui avait fait subir allait le ronger de l'intérieur.

« Vous m'avez ... pénétré si fort hier que j'ai souillé vos draps de mon sang, Maître. » Dit-il d'une voix clairement étouffée par des pleures. « Cependant, » Ajouta-t-il. « Rosa s'est occupée de moi. Mon corps devrait être à nouveau opérationnel dans quelques jours. »

Anis en fut tellement abasourdi qu'il tomba assis sur la table basse juste derrière lui. Il avait ... Il avait ... Qu'avait-il dont fait ?!!

Bill était devant lui tremblant comme une feuille et les joues couvertes de larmes. Il avait peur de lui à présent. Toute cette confiance qu'il avait réussi à se faire accorder venait de s'envoler en fumé. Il devait agir au plus vite pour se rattraper.

Il tendit le bras vers sa Doll et attrapa son poignet fin pour le lever. Bill, pris par surprise, le gifla sèchement avant de se lever vivement, puis il boitilla pour mettre de la distance entre Anis et lui.

L'homme d'affaire posa une main sur sa joue rougie avant de serrer la mâchoire. Ce n'était vraiment pas le moment de perdre son calme.

« Allons voir un médecin. »
« N-non ! »
Bégaya Bill, affolé. « Je vais bien ! »

C'était un mensonge. C'était évident qu'il n'allait pas bien, sa boiterie en était une preuve manifeste !

« Va mettre des chaussures, nous y allons. » Répéta-t-il en articulant un peu plus cette fois-ci, contenant sa colère du mieux qu'il le pouvait ; pourquoi Bill lui mentait-il ?
« J-e vais bien, je vous l'assure ! Ce n'est pas la peine de faire des frais inutiles ! »

Allait-il le faire à nouveau si les frais du médecin était trop élevés ?
Bill ne voulait et ne pouvait pas s'y risquer.

Son cerveau tournant à mille à l'heure, il ne remarqua pas qu'Anis bouillonnait en face de lui, depuis un petit moment déjà. L'homme l'attrapa vivement par le bras et le poussa brutalement vers l'entrée de la maison. Il maintint une poigne ferme autour de son bras alors qu'il attrapait ses clés et sa veste, puis le poussa encore plus fermement en arrivant devant le vestiaire. Bill perdit l'équilibre et le côté droit de son visage cogna durement contre le montant en bois de l'armoire contenant les manteaux. Il s'effondra au sol.

« Mets ta veste et tes chaussures. » Lui siffla son Maître sur un ton qui ne laissait pas place à la discussion.

Sonné, l'androgyne s'exécuta lentement, un peu trop lentement au goût d'Anis qui ne lui laissa pas le temps de mettre sa veste. Il l'attrapa une fois de plus par le bras une fois ses chaussures enfilées et le traîna vers la voiture avant de le jeter littéralement sur la banquette arrière. Il s'installa ensuite devant le volant et démarra sur les chapeaux de roues, son portable collé à l'oreille pour prévenir le médecin s'occupant des Dolls de ses amis qu'il arrivait avec la sienne.

Bill ne dit pas un mot de tout le trajet et descendit docilement du véhicule une fois celui-ci stationné devant un cabinet médical privé. La porte s'ouvrit avant même qu'Anis ne l'ai atteinte et il poussa vivement le brun à l'intérieur du bâtiment.

« C'est lui ? » Demanda directement le médecin.

Anis acquiesça sèchement, toujours aussi énervé.

« Si vous voulez bien me suivre ... »


Écriture : o4 Janvier 2O12
Publication : o4 Janvier 2O12


...
...
Bael ® _____
...
...

Tags : The Gangsta Club - Bael ®

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.104.202) if someone makes a complaint.

Comments :

  • meilleursennemisth

    01/02/2012

    T.T Ouiiiin t'a posté et tu m'as pas diiiiiit !!!!!!!!!
    J'ai adoré ce chapitre et je l'attendais depuis longtemps!!!!!
    Bill en veut énormément a Bu' mais il y a de quoi après tout !! J'espère qu'i se remettra et qu'Anis saura se faire pardonner. Il est plutôt maladroit XDDD

    Vivement la suite !!! hihihi

    Küss
    Morenit@

  • patricia

    10/01/2012

    Et bien anis aurait pus consoler bill et s'excuser de se qu'il a fait ses vraiment un salaud là j'espére que bill iras bien vivement la suite bonne continuation bisous

  • Potterhead-Gleek

    09/01/2012

    WAAAAAAAAA Depuis combien de temps je l'attends ce chapitre :p
    Magnifique , Bushido à l'air de s'en vouloir et en colère contre lui-même , et il es maladroit pour se faire pardonner , j'espère qu'il va s'en remettre le Billou :p (l)

  • Wir-Wollten-Nur-Lieben

    05/01/2012

    Quelle puuuuuuuuuuuute Bushido ! I like it ahah, j'espère que bébé Bill s'en remettra vite !

  • SubbytiThAdventure

    05/01/2012

    cool un nouveau chapitre
    pauvre Bill...que de torture Anis lui fait pas endurer...
    il pourrait s'excuser et le caliner au lieu de se braquer et se mettre en colère...
    enfin tous ne pouvait pas être tous rose
    me tarde de lire la suite

    peux-tu me prévenir pour tes prochains post merci

  • Tori-Os

    05/01/2012

    Au moins Anis tente de réparer ses erreurs. Trop de passion tue la passion.Merci pour ce cadeau de Noel Beal

  • nirvana-angelTH83

    05/01/2012

    Aïe!!Là Anis est vraiment dur je pense qu'en fait il s'en veut énormèment, encore plus à chaque brutalité infligée au brun, et ça lui fait peur il craint de perdre leur complicité et ilne sais pas commentgérer ça autrement que par la violence un cycle infernal en fait.

    Petite coquille là : il n'allait rien de sa journée

  • Des-Bill-Ich-Th

    04/01/2012

    coucou :)
    quelle surprise de voire la suite, mais quel con ce bu il ne peut pas y aller en douceur tient bon bill... hâte de la suite bisou :)

  • You-Are-Inspiring-Me

    04/01/2012

    Pauvre Billou :s
    Apres avoir fais ça, Bu pouvait se montrer plus doux quand même !

  • mortania

    04/01/2012

    Ah Non! Mais vraiment quelle brute! :@ Pauvre Bill chéri :(

Report abuse